Chercher une Conférence


At a loss for words:

language endangerment and literacy  development

in First Nations communities


Conférencier: Lori Morris

 

Quand: Jeudi, 15 novembre 2012, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A7


 

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


Mon voyage vers la réconciliation


Conférencier : Francine LemayFrancine Lemay

 

Quand : Jeudi 18 octobre 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Salle des média de la bibliothèque de Beaconsfield,

         303, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Témoignage en français de Francine Lemay, résumés successifs en anglais par son mari, Daniel Lacasse.

Période de questions bilingue.

 

 

 

 

 

I 12669z 1

Francine Lemay est la sœur du caporal Marcel Lemay qui a été tué lors de la crise d’Oka en 1990. Elle exposera comment, 14 ans plus tard, le livre At the Woods’ Edge,

 

qui raconte l’histoire du peuple de Kanehsatake depuis l’arrivée des

 

Européens en terre d’Amérique, a changé sa perspective sur les Autochtones et comment sa rencontre avec Mavis Etienne l’a amenée sur la voie de la guérison et de la réconciliation. Ce livre qu’elle a traduit et dont le lancement a eu lieu le 11 juillet 2010 à Kanehsatake lui ouvre des portes pour créer des ponts entre Autochtones et non-Autochtones. À l’orée des bois vise à informer les Francophones et à faire tomber des préjugés ancrés dans la psyché sociale depuis bien des lunes.

 

 

Détentrice d’un baccalauréat en traduction de l’Université de Montréal et d’une majeure en études bibliques, Francine Lemay est travailleuse autonome et traduit, entre autres, le magazine In Touch des Ministères du pasteur Charles Stanley depuis près de douze ans.


Aboriginal Human Rights: Contemporary Perspectives

(Droits des aborigènes: perspectives contemporaines)


Conférencier : Ellen Gabriel, de Kanehsatà:keI 11785z 1

 

Quand : Jeudi 20 septembre 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Édifice Centennial Hall,

          288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.



Mediation - the Historical Treaty Making Process and Its Revival

especially during the Oka Crisis

(Médiation et le processus de négociation de traités et son renouveau

surtout durant la Crise d'Oka)

 I 08225z 1


Conférencière : Maître Martha Montour


Quand : Jeudi 17 mai 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Édifice Centennial Hall,

          288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


suivie d'une présentation sur son travail de conservatrice par Elizabeth Montour

 

I 08231 1

 


André Quesnel, A Deerfield Descendant

(André Quesnel, un descendant de Deerfield)


Conférencier : André QuesnelI 07824z 1

 

Quand : Jeudi 19 avril 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Édifice Centennial Hall,

          288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.

Bienvenue à tous. Entrée libre.


M. André Quesnel est un descendant de prisonniers qui avaient été ramenés dans la région de Montréal après le massacre de 1704 à Deerfield, au Massachusetts. Il nous parlera du trajet qu'ont suivi les prisonniers, depuis leur capture jusqu'à leur installation dans la région de Oka, après de multiples déménagements.


The Great Peace of 1701

(La Grande Paix de 1701)


signature2

signature1

Conférenciers : Roy Wright, résident de Kahnawake    


Quand : Jeudi 15 mars 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Édifice Centennial Hall,

          288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.

Bienvenue à tous. Entrée libre.

          


I 07271z 1                 GrandePaix1701Text


The (Way of the) Indian Way School

(L'école "Way School" à la façon amérindienne)

 

 

Conférencier : Philip Deering, de KahnawakeI 05932 1z

 

Quand : Jeudi 16 février 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Édifice Centennial Hall,

          288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.

Bienvenue à tous. Entrée libre.


Description: Philip Deering nous présente l'école "Way School" à Kahnawake dont il a fait parti du personnel tout juste après sa création.

 

The First Nations:  Our Successes and Our Failures

(Premières nations: nos succès et nos échecs)

 

 

 

Conférencier : John CiacciaI 05930 4z 1

 

Quand : Jeudi 19 janvier 2012, de 19h30 à 21h


Lieu : Édifice Centennial Hall,

          288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


Bienvenue à tous. Entrée libre.

 

Information : Contactez-nous

 

 

 

Pour l'année 2012, la Société historique Beaurepaire-Beaconsfield a choisi de vous présenter des conférences autour du thème des Premières Nations. Nous espérons vous faire découvrir différents aspects peu ou mal connus de la culture de ces peuples qui étaient présents en Amérique bien avant l'arrivée des Européens. Certains de nos conférenciers proviennent des communautés autochtones locales; ils viendront partager leurs points de vue et leurs buts et nous montrer certains aspects culturels de leur art.

 

I 04707 1

 

Une courte démonstration de

danses écossaises accompagnées de cornemuses par les Cadets de l'air de l'escadrille 803

nous mettra dans l’ambiance avant la conférence


 « Écossaise en surface, Irlandaise par ses racines et Anglaise de cœur »

I 04720z 1
La vie et l’époque de Elsie Reford, comment l’influence de son héritage écossais et irlandais façonnera la conception du monde de cette montréalaise anglophone et la rendra plus Anglaise, plus impérialiste et plus Canadienne.

 

Conférencier : l’historien Alexander Reford, arrière-petit-fils de Elsie Reford

 

Quand : Jeudi 17 novembre 2011 de 19h30 à 21h

 

Lieu : à l’Annexe à l’hôtel de ville,  303, boul. Beaconsfield (entrée à l’extrémité ouest du stationnement)

 

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue


Bienvenue à tous. Entrée libre.

  Elsie Reford

Écossaise en surface, Irlandaise par ses racines et Anglaise de cœur Elsie Reford était une résidente d’été de Beaconsfield. Son mari possédait une grande propriété à la pointe Thompson à Beaurepaire (1896-1907). Durant ses premières années de mariage, ses étés s’écoulent paisiblement sur les rives du lac Saint-Louis jusqu’à ce qu’elle obtienne l’accès puis, par la suite, les titres de propriété du domaine de pêche de son oncle, Estevan Lodge, à Grand-Métis dans le Bas Saint-Laurent. Plus tard, elle transformera ce domaine en un vaste jardin ornemental connu aujourd’hui sous le nom Les Jardins de Métis – Reford Gardens.

 

Comme plusieurs montréalais anglophones de son époque, les parents d’Elsie Reford sont des immigrants venus entreprendre une nouvelle vie au Canada. D’héritage aussi bien écossais qu’irlandais, elle était pourtant Anglaise de cœur. Canadienne engagée, sa vision du monde, ses influences, ses références culturelles ont été grandement influencées par ses nombreux voyages en Angleterre et par l’attrait de l’Angleterre et son idéal impérial. Malgré son héritage des qualités écossaises de travailleurs acharnés et pragmatiques, ses goûts  pour les vêtements, la littérature, les arts, la musique, la politique et les plantes sont assurément d’influence anglaise.

 

L’historien Alexander Reford, arrière-petit-fils de Elsie Reford, nous présentera la vie et l’époque de Elsie Reford, comment l’influence de son héritage écossais et irlandais façonnera la conception du monde de cette montréalaise anglophone et la rendra plus Anglaise, plus impérialiste et plus.