The Black Loyalists of the American Revolution, 1775-1783

(Les Loyalistes noirs de la Révolution américaine, 1775-1783)

 

P1110167z 1Conférencier: Adrian WillisonAdrianWillison BlackLoyalistMonument

 

QuandJeudi, 20 février 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288, boulevard Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


L’histoire des Loyalistes noirs est très riche et diversifiée. Malgré tout, elle a été négligée par plusieurs historiens. Elle a aussi été mal comprise, créant une grande perte pour le patrimoine loyaliste. Lors de cette conférence, Adrian Willison nous présente d’abord la relocalisation de Loyalistes noirs dans la région

de Tracadie/Guysborough dans le nord-est de la Nouvelle-Écosse, puis les Loyalistes noirs qui se sont rendus à Londres en Angleterre.

 

 

Pour l'année 2014, la Société historique Beaurepaire-Beaconsfield a choisi de vous présenter des conférences autour du thème Les Loyalistes de l'Empire-Uni. Nos conférenciers vous surprendront par leurs sujets fort intéressants.


 

Quebec B C, i e  Before Columbus!

(Le Québec colonisé avant Christophe Colomb)


Conférencier: GérardGerardLeducExpliquePhotos Leduc Ph DGerardLeduc LeverSoleilSolsticeHiverSurPierre

 

QuandJeudi, 16 janvier 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


Le dogme que Christophe Colomb fut le premier Européen à s’établir en Amérique est contesté par Gérard Leduc après plus de vingt-cinq ans de recherche dans les Cantons de l’Est et ailleurs au Québec, en Ontario et en Nouvelle-Angleterre.

On retrouve l’évidence du passage des Phéniciens, des Celtes et des Vikings dans notre environnement qui recèle de nombreux vestiges, la plupart de pierre.

Ces navigateurs au long cours ont profité des courants océaniques pour des allers-retours entre l’Europe, le Moyen-Orient et les Amériques dans le but de s’implanter ici. Ils ont voyagé par mer sur des bateaux rudimentaires et avec de bonnes connaissances deGerardLeduc CairnEnviron2000ans navigation. Des milliers de cairns ou monticules de pierres et des pétroglyphes, ou écritures gravées sur la pierre, témoignent de leur ancienne présence. Pour régler leur calendrier, ils ont créé des alignements de pierre sur des événements solaires déterminants, comme aux équinoxes et aux solstices.

Des datations radio carbone ont confirmé la présence de ces constructeurs de pierre aussi ancienne que 2000 ans avant aujourd’hui. À Vale Perkins dans les Cantons de l’Est, un moulin à eau fut construit vers l’an 1560, soit 300 ans avant l’arrivée des premiers colons de l’endroit.

D'une culture avancée, les créateurs des sites décrits maîtrisaient l’écriture, l’astronomie, la géométrie, l’arpentage et la maçonnerie. Ils possédaient des outils de fer et exploitaient des mines de cuivre. Ils sont venus ici dans le but de s’y installer. Il s’agit d’importantes populations qui ont résidé GerardLeduc PierreCeltiqueValePerkinsen permanence. Que sont-elles devenues? Il faut poursuivre la recherche.

 

GerardLeduc AncienneSculpturePotton

 

 

Pointe-Claire au temps de la Nouvelle-France


P1090295z 1Conférencier: Claude Arsenault2013-11-21ClaudeArsenaultMoulinCroixPteClaire

 

QuandJeudi, 21 novembre 2013, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en français suivie d’une période de questions bilingue.


 

La Société pour la Sauvegarde du Patrimoine de Pointe-Claire produit un livre pour le 300e anniversaire de la paroisse de Pointe-Claire (1713-2013).

Claude Arsenault, président de cette société, nous présente la partie de ce livre portant sur la période de la Nouvelle-France, de l’établissement des premiers censitaires jusqu’à la conquête par l’Angleterre.

 

Oral Tradition in Nouvelle-France:

Innovative or Conservative? or Both?

(Tradition orale en Nouvelle-France :

mythes ou réalités? Ou les deux?)

 



Conférencier: Philip DeeringPhilip Deering

 

QuandJeudi, 17 octobre 2013, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


 

Philip Deering nous revient, cette fois-ci pour nous présenter certains mythes de la Nouvelle-France transmis à travers l'histoire orale.


Filles du Roy




Conférencier: René ForgetReneForget

 

QuandJeudi, 19 septembre 2013, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en français suivie d’une période de questions bilingue.


Cette conférence sera précédée par la remise d'une contribution monétaire de la Société historique au Comité des Héros, représenté par le Maj. Richard Gratton, Président, ainsi que le Lt.-Col. (à la retraite) Terrence Montague, Vice-président.


 

René Forget racontera l'odyssée des Filles du Roy, permettant ainsi de mieux comprendre l’importance de nos ancêtres féminins dans l’établissement de la colonie au 17e siècle, rôle que l’Histoire a malheureusement tendance à oublier. Ces femmes méritent d’êtres honorées à titre de «mères de la nation», car elles ont occupé une place essentielle dans notre histoire.

 

Le conférencier traitera de :
- leurs origines sociales et culturelles
- la traversée de l’Atlantique
- leur mariage rapide
- leur fécondité et leur moralité
- leur apport au nouveau pays

 

Vivement intéressé à l’histoire du Québec et à la généalogie, le psychologue Forget a exploré l’épisode fascinant de la venue des Filles du Roy. Il a écrit une série romancée à caractère historique à partir d'une de ses ancêtres-femmes. Eugénie, fille du roy est une fresque historique décrivant l'odyssée de la jeunesse française, souvent normande, venue en Nouvelle-France.

 

L’auteur façonne le personnage d’Eugénie, et imagine son influence ainsi que celle des autres filles du Roy sur leur époque, marquée du sceau des autorités politiques et religieuses. La saga se poursuit avec Cassandre, fille d'Eugénie qui ira étudier à Paris! Puis Étiennette, épouse du forgeron du village, la grande amie de Cassandre.

 

Grâce à la justesse de l’analyse de caractère de ses personnages et de ses descriptions historiques, René Forget nous plonge dans l’univers passionnant des débuts de notre pays.


Céramique du Québec, une passion!



Conférencier: Jacqueline Beaudry DionJacqueline Beaudry Dion

 

Quand: Jeudi, 16 mai 2013, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Bibliothèque de Beaconsfield, salle des média

             303 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A7


Conférence diaporama en français suivie d’une période de questions bilingue.


Jacquelne Beaudry Dion est présidente de l'Association des Collectionneurs de Céramique du Québec. Elle nous présentera un survol de l'histoire de la céramique au Québec des 19e et 20e siècles, avec illustrations à l'appui.


 

img 6323jac fromjbdwebJacqueline Beaudry Dion, B. A., B. Péd., a été directrice d’une galerie d’art contemporain pendant une vingtaine d’années, présentant une douzaine d'expositions chaque année. Avec son mari, Jean-Pierre Dion, Ph. D., elle s’intéresse au patrimoine canadien, en particulier la céramique et le verre, depuis une quarantaine d’années, en tant que chercheure, collectionneuse, conférencière, auteure, et commissaire d’expositions. Son intérêt pour la Mycologie lui a permis de développer, au cours des derniers quinze ans, ses talents de photographe, en débutant par la macro-photographie de champignons pour se spécialiser en photos de céramique.
Elle et son mari ont écrit de nombreux articles sur la céramique des 19e et 20e siècles au Québec et aux États-Unis et publié, à compte d’auteurs, La Poterie des Dion (1984) et Céramistes du Québec 1940-1970 (2010, seconde édition revue et augmentée en 2011). Ils sont auteurs des catalogues d’exposition pour lesquels ils étaient commissaires : Maîtres céramistes formés à l’École du meuble de Montréal (Musée des maîtres et artisans du Québec, 2011) et Gilles Derome potier et humaniste (Musée du Haut-Richelieu, 2012). Ils seront à nouveau commissaires au Musée du-Haut-Richelieu, printemps / été 2013, pour l'exposition sur Wanda Rozynska et Stanley Rozynski : au coeur de la Céramique de l'Estrie.
Jacqueline Beaudry Dion est aussi l’auteure et photographe du premier répertoire de marques au Québec et même au Canada : 580 marques de céramistes du Québec, édité en juin 2011 par l’Association des collectionneurs de céramique du Québec (ACCQ) dont elle est la présidente.

 



L'esclavage en Nouvelle-France et le Procès d'Angélique

 



Conférencier: Denyse Beaugrand-ChampagneEsclaveMarie-Angelique

 

Quand: Jeudi, 18 avril 2013, de 19h30 à 21h00


Lieu:    Bibliothèque de Beaconsfield, salle des média

 

            303 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A7

 

 

Conférence diaporama en français suivie d’une période de questions bilingue.

 

 

Cette présentation abordera la présence d'esclaves amérindiens et d'esclaves noirs en Nouvelle-France par le biais de documents d'archives et vous fera découvrir le procès d'une esclave accusée par la rumeur publique d'être à l'origine d'un terrible incendie à Montréal. Angélique subira la torture des brodequins et sera exécutée publiquement, le 21 juin 1734.


    Denyse Beaugrand Champagne est l'auteur du livre Le procès de Marie-Josèphe-Angélique.DenyseBeaugrandChampagne


Michel Chartier de Lotbinière, King's Engineer



I 15764z 1

Conférencier: Jean-Pierre RaymondMichelChartierDeLotbiniere

 

Quand: Jeudi, 21 mars 2013, de 19h30 à 21h00

 

Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A4

 

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.

 

L’ingénieur et passionné d’histoire Jean-Pierre Raymond de Dorval personnifie dans son costume d’ingénieur du Roy de 1758 le premier ingénieur né au Canada. Il vous parlera de la carrière et de la pensée politique de Michel Chartier de Lotbinière qui participa à la Guerre de succession d’Autriche, à la Guerre de 7 ans, à la Guerre d’indépendance des États-Unis et à la Révolution Française.  En 1763, il possédait 7 seigneuries, 5 dans la nouvelle Province de Québec dont celles de Lotbinière, de Vaudreuil et de Rigaud et deux dans la Province de New-York. Il participa à Londres au débat sur l’acte de Québec où il convainc La Chambre des communes d’adopter la Loi française (Coutume de Paris), la langue française et la religion catholique ce qui fait de la Province de Québec une société distincte.


The Montreal Region Forts from Nouvelle-France Era

(Les forts de la région montréalaise à l'époque de la Nouvelle-France)


I 14764z 1


Conférencier: René Chartrand

 

Quand: Jeudi, 21 février 2013, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A4

 

Conférence diaporama en anglais suivie d’une période de questions bilingue.

 

René Chartrand est né à Montréal et a fait ses études au Canada, aux États-Unis et aux Bahamas. Conservateur principal de la section des sites historiques nationaux de Parcs Canada durant près de trente ans, il est maintenant écrivain et consultant en histoire. Il a écrit près de 40 livres et des centaines d’articles publiés en Angleterre, en France, aux État-Unis et au Canada. Il demeure maintenant dans la région de la Gatineau au Québec.