French (Fr)English (United Kingdom)
Conférence de Gérard Leduc - Hors Série - Symposium Préhistoire en Amérique

The Knights Templar Take to the Sea towards Nova Francia

(Les Templiers prennent la mer vers Nova Francia)

 

P1100305z 1Conférencier: Gérard Leduc

Quand : Samedi, 25 juin 2016, de 10h à 12h

 :       Annexe Herb-Linder (Boulingrin)
             303, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7

 

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.

 

2016-06-25GerardLeduc CoteauDuLacFondations octogonales d’une tour au Site historique national de Coteau-du-Lac. Ceci représente une tradition architecturale des Templiers.

 

Une conférence illustrée inédite par Gérard Leduc Ph D, de Potton

 

L’ordre du Temple est créé à Jérusalem en 1099 et sa branche armée, les Templiers, a pour but de protéger les pèlerins en Terre-sainte. Ce qui ne les empêche pas de conquérir la Palestine, d’établir une multinationale et de se doter d’une grande flotte. Ils rejoignent les autres continents et, en moins de deux siècles, deviennent immensément riches. En 1314, le roi Philippe le Bel les arrête et nombreux finissent leur jour sur le bûcher. Des milliers d’autres s’échappent et s’installent dans des pays voisins pour une vie meilleure.
À leur apogée, ils accostent en Nouvelle-France et y laissent de multiples vestiges dans les archives et dans plusieurs anciens bâtiments répartis sur le territoire du Québec, et ailleurs dans le nord-est américain. On reconnaît leur passage par la croix pattée rouge sur les plans de Ville-Marie, dans les ruines de forts très sophistiqués à Montréal, de même que sur la côte de la Nouvelle-Angleterre et à Terre-Neuve. Une découverte majeure est celle d’un poste templier d’une mission religieuse sur l’île de Chekoutimi, sur la rivière Saguenay, face à la ville actuelle de La Baie (Chicoutimi). Cette île mythique n’est plus, mais mes recherches l’ont redécouverte.
Architectes et artisans chevronnés, imbus d’astronomie et de mysticisme, ces pionniers-templiers en ont laissé des traces dans leurs bâtiments. Ils ont construit des tunnels et des chambres secrètes.
Comment les Templiers ont-ils disparu? Le Petit âge glaciaire débutant vers 1300 A.D.? La peste bubonique? L’hostilité des Indiens?
À la Renaissance, les puissances d’Europe se lancent dans les Grandes découvertes. De France, les rois envoient des agents secrets à la recherche des sites que les Templiers ont abandonnés quelque 200 ans auparavant en Nova Francia. On peut suivre ainsi la route de nos découvreurs partis à la recherche des Templiers disparus.
Aujourd’hui, les liens des francs-maçons avec la tradition des Templiers sont fascinants à découvrir.

 

Gérard Leduc

À la suite de ses études en biologie à l’université de Montréal, Gérard Leduc s’est inscrit à Oregon State University où il a obtenu un Ph. D. en pêcheries, en 1966. Il a enseigné au Département de biologie de l’Université Concordia jusqu’en 1990. Dans les Cantons-de-l’Est, il a fondé l’Association du patrimoine de Potton qu’il a présidée durant quinze ans. Il poursuit des recherches sur le patrimoine local et sur divers vestiges de pierres provenant d’anciennes civilisations européennes (Celtes et Vikings). Il est l’auteur de nombreux communiqués de presse sur l’histoire et l’archéologie locales, d’une vidéo, d’expositions et d’un livre sur l’histoire de Potton. Il est aussi animateur d’excursions et conférencier.
Parallèlement, il a entrepris des recherches sur une ancienne présence des Templiers en Nouvelle-France bien avant le Régime français du 17e siècle. Un livre est en préparation sur le sujet et il écrit sur l’énigme des francs-maçons.