Chercher une Conférence

 

The first modern Code-talker: Elmer Jamieson and the Mohawks in the Great War

(Le premier code secret moderne: Elmer Jamieson et les Mohawks lors de la Grande guerre)


Conférencier: Roy WrightP1240528 21

QuandJeudi, 15 janvier 2015, de 19h30 à 21h00

Lieu:     Édifice Centennial Hall

             288 Beaconsfield Blvd, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


Venez découvrir comment la langue Mohawk devint un code secret pour les transmissions radio durant la Grande guerre.


A Woman at War – Elsie Reford and WWI

(Une femme à la guerre – Elsie Reford et la Première guerre mondiale)

 


ConférencierAlexander RefordP1230111z

 

QuandJeudi, 20 novembre 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Bibliothèque de Beaconsfield

             303, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A7

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


 

WomenWarPoster ForAlexRefordLes femmes montréalaises ont joué un rôle de premier plan dans l’effort de guerre qui mobilisa la société canadienne, de 1914 à 1918. Travaillant dans les manufactures de munitions, faisant des levées d’argent pour le Fond patriotique canadien, tricotant des bas pour les soldats au front, contribuant aux débats politiques sur la conscription et attendant le retour de fils ou maris soldats, presque toutes les femmes de Montréal étaient touchées d’une manière ou d’une autre par la Première guerre mondiale.

 

Elsie Reford se trouvait dans une position favorable pour contribuer à l’effort de guerre. Son fils ainé, Bruce, était officier dans l’armée britannique. Son frère Frank Meighen était commandant du 14e bataillon du Corps expéditionnaire canadien (The Royal Montreal Regiment). Son mari, Robert Reford, était représentant pour plusieurs navires transportant troupes, munitions et fournitures vers l’Angleterre. Son beau-frère, Dr. Lewis Reford, était un des médecins ayant formé la Royal Canadian Army Medical Corps (Number 3 Canadian General Hospital (McGill)). Elle-même passa une grande partie de la Première guerre à Londres, comme volontaire traduisant des livres de l’état-major général allemand en anglais pour le War Office. Son cousin, Arthur Meighen, était ministre dans le gouvernement Borden responsable de la si détestée Loi de la conscription et un des politiciens les plus controversés de son temps.

 

À partir de lettres et de discours de Elsie Reford de la période de guerre, son arrière-petit-fils Alexander Reford illustrera comment Montréal a réagit à la guerre et présentera les débats qui ont divisé et unis les montréalais durant les années de guerre.

 P1230119z

Alexander Reford est directeur des Jardins de Métis / Reford Gardens. Ayant étudié à l’université de Toronto et à l’université d’Oxford, il est auteur de plusieurs livres sur l’histoire du Québec et des jardins:

Des jardins oubliés 1860-1960,

Guidebook to the Reford Gardens,

Au rythme du train 1859-1970,

Elsie’s Paradise – Reford Gardens,

Treasures of Reford Gardens - Elsie Reford’s Floral Legacy,

The Metis Lighthouse.

Commençant en novembre 2014 et pour l'année 2015, la Société historique Beaurepaire-Beaconsfield a choisi de vous présenter des conférences autour du thème Les militaires canadiens


Bienvenue à tous. 

Gratuit pour les membres; $2 pour les non-membres. 

Devenez membre pour seulement $5 par année. 

Information : Contactez-nous

 

A Report of Revolution and Refugees from a Jarvis Journal 

(Rapport sur la révolution et les réfugiés, tiré du journal intime d'un Jarvis)

 



ConférencièreAnn Jarvis Boa, U.E.AnnJarvisBoa

 

QuandJeudi, 18 septembre 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


 

Ann Jarvis Boa, auteur de My Eventful Life: Stephen Jarvis, U.E., 1756-1840, a choisi son arrière-arrière-grand-père comme sujet de sa conférence. Du Connecticut au Haut Canada, en passant par le Nouveau-Brunswick, Stephen écrivit son journal intime, racontant ses expériences durant la Révolution américaine. À partir de journaux intimes, lettres et photographies conservés par son grand-père Arthur Jarvis, Ann Jarvis Boa fait revivre une partie de l’histoire du Canada tel que vécue par une famille de Loyalistes de l’Empire uni.

 




Photographe Geoff Parkin


RMS Empress of Ireland


P1130691z 1Conférencier: Derek Grout

 

QuandJeudi, 15 mai 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288, boulevard Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.DerekGrout EmpressOfIreland Cover


Derek Grout vient nous présenter son nouveau livre sur l'Empress of Ireland.

Ce navire de croisière a fait naufrage en 1914 dans le Saint-Laurent, à la hauteur de Sainte-Luce-sur-Mer. Le centième anniversaire de ce naufrage aura lieu le 29 mai 2014 et le livre sera en vente au Canada début avril. Poste Canada doit émettre deux timbres pour commémorer cet événement et plusieurs musées à travers le pays ont préparé des expositions spéciales, dont le Musée canadien de l'histoire (anciennement Musée canadien des Civilisations) à Gatineau, en face d'Ottawa.

 

Lors de cette conférence, vous pourrez vous procurer le livre de Derek Grout RMS Empress of Ireland, Pride of the Canadian Pacific's Atlantic Fleet , au prix de 35,00 $.

 

The Loyalists Refugees: The Story of the First Settlers in the Eastern Townships

(Les réfugiés Loyalistes: l'histoire des premiers colons des Cantons-de-l’Est)

 


P1130195z 1Conférencier: Michel Racicot
MichelRacicot Loyalist Refugees

 

QuandJeudi, 17 avril 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288, boulevard Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


M. Michel Racicot est généalogiste et membre de Sir John Johnson Centennial Branch UELAC
(United Empire Loyalist Association of Canada), la section des Cantons-de-l'Est.


The United Empire Loyalists: an overview

(Les Loyalistes de l’Empire Uni: un aperçu)

 


P1120869z 1Conférencier: Robert WilkinsRobertWilkins kelly uelstjohnc

 

QuandJeudi, 20 mars 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288, boulevard Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


Un aperçu des Loyalistes de l’Empire Uni, ce qui les distinguent, leurs diversités religieuse, linguistique et raciale, et ce qui reste de leur héritage au Canada; avec quelques exemples plus spécifique pour illustrer ce qu’ils ont vécu durant la guerre de la Révolution et par la suite lors de leur établissement dans ce qui restait de l’Empire britannique en Amérique du Nord (maintenant le Canada).

RobertWilkins CentennialCrest

 

Two Loyalist Families and their Descendants

(Deux familles loyalistes et leurs descendants)


ConférencierGary AitkenGaryAitken

 

QuandJeudi, 16 octobre 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288, boul. Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


Gary Aitken est un descendant dont les ancêtres loyalistes se sont installés dans les Maritimes et dans l’est de l’Ontario. Il nous parlera de leurs origines au Canada et des legs qu’ils nous ont laissés. Les générations successives ont eu tendance à se retrouver au centre d’événements historiques importants : la guerre de 1812,  la politique, la Révolution américaine, la Confédération, la construction de bateaux, le RMS Titanic, etc.


The Black Loyalists of the American Revolution, 1775-1783

(Les Loyalistes noirs de la Révolution américaine, 1775-1783)

 

P1110167z 1Conférencier: Adrian WillisonAdrianWillison BlackLoyalistMonument

 

QuandJeudi, 20 février 2014, de 19h30 à 21h00


Lieu:     Édifice Centennial Hall,

             288, boulevard Beaconsfield, Beaconsfield, H9W 4A4


Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue.


L’histoire des Loyalistes noirs est très riche et diversifiée. Malgré tout, elle a été négligée par plusieurs historiens. Elle a aussi été mal comprise, créant une grande perte pour le patrimoine loyaliste. Lors de cette conférence, Adrian Willison nous présente d’abord la relocalisation de Loyalistes noirs dans la région

de Tracadie/Guysborough dans le nord-est de la Nouvelle-Écosse, puis les Loyalistes noirs qui se sont rendus à Londres en Angleterre.

 

 

Pour l'année 2014, la Société historique Beaurepaire-Beaconsfield a choisi de vous présenter des conférences autour du thème Les Loyalistes de l'Empire-Uni. Nos conférenciers vous surprendront par leurs sujets fort intéressants.