French (Fr)English (United Kingdom)
Conférence de Alexander Reford - Série les écossais à Beaconsfield

I 04707 1

 

Une courte démonstration de

danses écossaises accompagnées de cornemuses par les Cadets de l'air de l'escadrille 803

nous mettra dans l’ambiance avant la conférence


 « Écossaise en surface, Irlandaise par ses racines et Anglaise de cœur »

I 04720z 1
La vie et l’époque de Elsie Reford, comment l’influence de son héritage écossais et irlandais façonnera la conception du monde de cette montréalaise anglophone et la rendra plus Anglaise, plus impérialiste et plus Canadienne.

 

Conférencier : l’historien Alexander Reford, arrière-petit-fils de Elsie Reford

 

Quand : Jeudi 17 novembre 2011 de 19h30 à 21h

 

Lieu : à l’Annexe à l’hôtel de ville,  303, boul. Beaconsfield (entrée à l’extrémité ouest du stationnement)

 

Conférence en anglais suivie d’une période de questions bilingue


Bienvenue à tous. Entrée libre.

  Elsie Reford

Écossaise en surface, Irlandaise par ses racines et Anglaise de cœur Elsie Reford était une résidente d’été de Beaconsfield. Son mari possédait une grande propriété à la pointe Thompson à Beaurepaire (1896-1907). Durant ses premières années de mariage, ses étés s’écoulent paisiblement sur les rives du lac Saint-Louis jusqu’à ce qu’elle obtienne l’accès puis, par la suite, les titres de propriété du domaine de pêche de son oncle, Estevan Lodge, à Grand-Métis dans le Bas Saint-Laurent. Plus tard, elle transformera ce domaine en un vaste jardin ornemental connu aujourd’hui sous le nom Les Jardins de Métis – Reford Gardens.

 

Comme plusieurs montréalais anglophones de son époque, les parents d’Elsie Reford sont des immigrants venus entreprendre une nouvelle vie au Canada. D’héritage aussi bien écossais qu’irlandais, elle était pourtant Anglaise de cœur. Canadienne engagée, sa vision du monde, ses influences, ses références culturelles ont été grandement influencées par ses nombreux voyages en Angleterre et par l’attrait de l’Angleterre et son idéal impérial. Malgré son héritage des qualités écossaises de travailleurs acharnés et pragmatiques, ses goûts  pour les vêtements, la littérature, les arts, la musique, la politique et les plantes sont assurément d’influence anglaise.

 

L’historien Alexander Reford, arrière-petit-fils de Elsie Reford, nous présentera la vie et l’époque de Elsie Reford, comment l’influence de son héritage écossais et irlandais façonnera la conception du monde de cette montréalaise anglophone et la rendra plus Anglaise, plus impérialiste et plus.